En route pour l'Inde

C'est la fin !

01:44, 15/09/2007 .. 1 commentaires .. Lien

Bhaktapur
C'est après le départ de la plupart des touristes qui rentrent dormir sur Katmandu que les rues de Bhaktapur s'animent et que la ville révèle tout son charme. Marchés, petits stands de rues, cérémonies aux temples, tout le monde sort.


Des gamins jouent dans la rue, d'autre répètent pour le festival à venir. Des vieux se retrouvent et papotent.

 
Le matin, réveillées à 5 heures par les cloches du temple voisin. Toute la ville semble s'être donné rendez-vous.


Vers 9 heures du matin, les touristes remplacent les Népalais dans les rues de Bhaktapur...  

Après les innondations côté Inde qui nous ont empéchées de monter au Népal par la route, c'est maintenant le côté Népalais qui est noyé sous les eaux. Nous avons bien fait de réserver un retour en avion car du coup tous les vols sont pleins jusqu'à la fin du mois. Et encore, tout n'est pas gagné, ce matin, c'est bandha. Traduction : grève générale. Une poignée de maoïstes bloquent les rues, interdisent toute circulation et toute activité et caillassent ceux qui passent outre.

Les seuls autorisés à circuler sont les touristes, embarquant dans les quelques bus affrétés par l'office du tourisme et escortés par la "tourist police".


Aucun autre véhicule dans la ville, du coup, ça roule super (pour ceux qui connaissent les embouteillages et la pollution de Katmandu, c'est un régal).

Cela ne veut pas dire pour autant que c'est fastoche. Il nous faut marcher et porter les sacs 20 bonnes minutes. Regardez la photo du shopping, vous pouvez imaginer le poid !


Heureusement que nous avons 10 heures d'attente à Delhi, largement le temps de récuperer et de prendre une bonne douche !




Il pleut, il pleut bergere !

06:47, 19/08/2007 .. 7 commentaires .. Lien

Le 12 aout


Option natation ce dimanche. Pas dans la magnifique piscine du Meridien, mais dans l'eau un peu moins bleue qui coulait dans les rues de Katmandu. Deux heures de deluge apres une journee de pluie continue, et voila les rues boueuses de Thamel transformees en veritables rivieres dignes du Maroni *, c'est impressionnant (non je n'ai pas de racines marseillaises !)

Forcement ce temps n'incite guere a de grandes balades. Nous repoussons donc a demain la visite de Pashupatinath, le petit Benares nepalais. Il ne reste alors que l'option shopping... No comment !

Photos a venir...

* Pour ceux qui ne connaissent pas le Maroni est le principal fleuve de Guyane

 

Le 13 aout

Reveil regle pour 6 heures, sans grande conviction vue la meteo. Finalement le beau temps inattendu nous motive, nous voila parties pour Pashupatinath. Coup de chance, nous tombons sur le grand festival de Shiva, et des milliers de pelerins affluent aujourd'hui sur ce qui est l'un des trois sites les plus sacres pour les hindous. Merci la pluie, sans elle nous aurions manque ce spectacle.

Tentative de video (dites nous si ca marche) :

 

Des enfants plongent dans la riviere pour recuperer les pieces jetees par les pelerins. Certains vont jusqu'a prendre les offrandes a meme l'autel a peine celles-ci deposees ! Cela ne doit sans doute pas etre offensant car personne ne semble y preter attention. Les seules choquees c'etait nous.

Apres l'agitation de Pashupatinath, nous retrouvons un peu de calme autour des moulins a prieres de la Stupa tibetaine de Boddhanath :

Chant Tibetain (idem, est-ce que ca marche ?) :

 

Le 15 aout

Deuxieme coup de chance a Swayambunath (plus ancienne Stupa bouddhiste de la vallee), nous nous retrouvons a nouveau en plein festival. Plusieurs centaines de personnes se retrouvent une fois par an pour nettoyer le temple ; tous s'affairent, astiquent et se retrouvent a la fin de la journee autour d'un immense banquet populaire.

video a venir

Le 16 aout

Ceux qui trouvent que les routes du Nepal sont dangereuses devraient aller faire un tour en Chine. Aujourd'hui sur les 7 heures qui separent Katmandu de Pokhara (200 km a l'ouest), pas un seul precipice, pas un eboulement, pas une coulee de boue ! 200 km d'une belle route toute goudronnee (et avec des murets) qui serpente la montagne, surplonbant de magnifiques rivieres des rizieres en terraces et diverses cultures. Ici et la un pont suspendu a la Indiana Jones meme a un village.

Mais ce n'est pas parce que les routes ne sont pas dangereuses que la conduite ne l'est pas... comme en temoignent les carcasses dans le fosses. Nous sommes ravies d'avoir opte pour le "tourist bus", plus cher mais plus sur que les bus locaux... qui ont parait-il de frequents problemes de freins !!!

 

Le 17 aout

Voici ce a quoi ressemble Pokhara

Voici ce que nous avons vu

 

Bon avec un peu d'imagination, c'est quand meme tres chouette... surtoutque nous sommes dans un petit hotel sympa avec une vue magnifique sur le lac.

Mais apres trois jours de flotte quasi non stop, et une belle rincee en barque sur le lac, nous jetons l'eponge et rentrons sur Katmandu

Ciao a tous et merci pour les commentaires




Ca y est nous y sommes

08:17, 12/08/2007 .. 6 commentaires .. Lien

Nous vous avons laisse longtemps sans nouvelles mais cela ne signifie pas que rien ne s'est passe durant cette derniere semaine. Mais que ceux et celles qui suivent les infos en France se rassurent, nous n'avons pas pour autant ete forcees de poursuivre le voyage a la nage. C'est toute la magie de la carte visa, nous avons pu acheter un billet d'avion pour rejoindre Katmandu, les routes entre l'Inde et le Nepal etant impratiquables a cause des innondations.

Nous voila donc depuis maintenant plus d'une semaine dans la vallee de Katmandu.

Pour commencer, on nous avait promis la fraicheur, et la, deception, c'est loin d'etre le cas ! Nous sommes quand meme loin des 46 degres de Delhi, mais il fait lourd et nous avons trouve le moyen d'attraper des coups de soleil.

Au programme : visite de temples hindous et bouddhistes, balades dans les villages, promenades dans les marches

Pour ceux qui suivent sur une carte ou connaissent la region, nous avons parcouru Patan :

 

Swayambhunath, superbe stupa bouddhiste :

 

 Bahktapur, charmante bourgade newari :

... et ses magasins :

Maintenant la question crutiale c'est laquelle est la plus belle ???

Changdu Narayan, temple hindu :

Rizieres et champs :

et bien entendu les rues de Thamel et Durbar Square a Katmandu :

En bonnes profs qui se respectent nous avons egalement reperee l'ecole...

 

Question subsidiaire : une recompense a celui ou celle qui devinera de quoi il s'agit... a vos claviers !




Benares et le Gange

08:51, 5/08/2007 .. 8 commentaires .. Lien

Le 2 aout

Apres le Rajastan, nous decouvrons une autre facette de l’Inde, probablement plus conforme a l’idee que nous nous faisions de ce pays : rues encombrees de vaches,  chiens, velos, motos, rickshaws, pietons, pelerins et mendiants, sans compter les tas d’immondices ici et la, et les innombrables bouses ! Les petits temples a chaque coin de rue resonnent les cloches et pseaumes des sadous, couvrant cependant a peine les klaxons incessants des vehicules en tout genre.  Les odeurs d’encens se melent regulierement aux autres moins agreables de la rue.

Video a venir

Une balade en bateau sur le Gange nous permet de decouvrir les Ghats au lever du soleil. Au fil de l’eau nous assistons a un spectacle eclectique : ablutions, lessives et vaisselle, yoga, prieres, meditation et offrandes, emplissage de la gourde pour la journee (sans pastille de micropur !), cours de natation (avec un bidon noue a la taille en guise de bouee), séance de rasage et de coiffure, tout cela a cote des toilettes “in the open” et sorties d’egouts.

 

 


Nous passons egalement devant le Ghat des cremations, non sans un sentiment de malaise a la vue des buchers et des cremations en preparation.

Pour echapper quelques instants a cette agitation, nous faisons un petit detour par Sarnath, veritable havre de paix a une dizaine de kilometres de Benares. Rencontre passionnante avec un Jain qui nous fait decouvrir pendant pres de deux heures differents aspects de sa religion, melange d'hindouisme et de bouddhisme d'apres ce que nous avons compris... Leur mot d'ordre : "Live and let live". Dommage que nous n’ayons pas eu davantage de temps pour partager un chai avec lui et sa famille.

La rencontre d’une famille francaise (si vous nous lisez desolees nous n’avons pas pense a prendre votre nom) enthousiasmee par son voyage au Nepal  finit de nous convaincre. Ce sera donc notre prochaine etape après avoir renvoye maman et Nanou a Delhi par le train de nuit. Heureuses de leur voyage mais pas  mecontentes de retrouver la France, la famille, les amis, quelques crudités et une bonne glace (Steph et moi patienterons encore un peu…), et sans doute soulagees de quitter l’agitation tout de meme un peu fatigante de l’Inde.

Quant a nous le projet Nepal est decide, mais les moyens d’y parvenir encore indecis, la route etant coupee par les inondations… affaire a suivre.




De retour dans le circuit

12:44, 31/07/2007 .. 10 commentaires .. Lien

Comme vous pouvez le constater, j'ai finalement decide de poursuivre le voyage dans notre superbe voiture (une ambassador, vous l'a-t-on deja dit ?) et avec Rajeev notre charmant chauffeur ! C'est l'option palais, maharajas et saris qui m'a plutot tentee... le sable ca colle et y a pas masse d'activite dans le desert !

 

Depuis quelques temps c'est donc de belles villes telles Jodhpur, Udaipur et Jaipur... et oui les filles, ca veut aussi dire marches et shopping !

Je m'emballe, resumons un peu, vous n'avez pas suivi tout le voyage.

Le 23 juillet

Nous decouvrons la splendide cite bleue de Jodhpur et son fort Meherangarh (toujours propriete du Maharaja actuel) veritable merveille architecturale.

Encore plus merveilleux ses bazars d'epices et les 3 heures de negociation autour du traditionnel chai (the indien aux epices pour ceux qui ne connaissent pas). Nous ressortons comblees et courbees sous le poid de nos achats !

Le 25 juillet

Apres les maisons bleues des Brahmanes, nous voila maintenant a Udaipur la blanche.

Je suis decue par le City Palace, vante par tous les guides, mais que je trouve un tantinet decrepit.

[Commentaire familial Pernot-Dussert : Ah non nous ne sommes pas d'accord, Steph fait sa difficile, certe un peu de restauration ne ferait pas de mal, mais l'ensemble en marbre reste majestueux.]

Evidemment quelques heures de shopping comme il se doit (mais les bijoux ca ne pese pas trop lourd dans le sac !).

Le 26 juillet

Apres toutes ces futilites, un peu de spiritualite dans la ville sainte de Pushkar. Pour une fois nous evitons de tomber dans le guet apens des arnaqueurs , et refusons fleurs a jeter dans le lac, bracelets et fausses benedictions... tant pis pour notre Karma ! Ni Anne ni moi ne reviendrons avec notre bout de laine orange autour du cou comme au retour de Chine !

Le 28 juillet

Bon Anniversaire Nanou, ca vaut bien un gateau et des bougies dans un super resto.

 

... et ca vaut bien aussi un nouvel apres-midi  de shopping (et quelques kilos de bagage en plus).

Nous trouvons quand meme le temps de decouvrir la cite rose de Jaipur, capitale du Rajasthan...

 

 

...et de visiter le fort Amber, magnifique palais rajpoute.

Jaipur est une ville qui fait appel a tous les sens. La vue pour les couleurs bien-sur, le toucher pour les tissus (et pour en toucher on en a touche vous pouvez me croire), l'odorat avec les odeurs d'encens et de jasmin pres des temples (nous ne parlerons pas des toilettes), le gout pour la bonne bouffe (encore un super resto pour quelques Euros a peine) et enfin l'ouie parce que mon dieu que c'est bruyant. Ils fonctionnent tous au klaxonne a l'extreme, ca epuise !

Le 30 juillet

Nous finissons nos 2 semaines de luxe en apotheose avec le grand, l'unique. le magique Taj Mahal. Dommage encore un coucher de soleil qui n'en est pas un (un peu normal en ce debut de mousson), mais cela n'enleve rien au charme du site.

 

Les trajets en rickshaw a velo me font regretter de ne pas m'etre mise au regime avant de partir. Prises de pitie devant les efforts surhumains de nos pedaleurs nous avons a chaque fois double le prix de la course, pourtant aprement discute avant le depart.

 

... et encore, la, Anne etait descendue du rickshaw pour prendre la photo !

Voici en bonus quelques portraits pris sur les marches

Encore merci a tous pour vos commentaires qui nous font toujours aussi plaisir. A bientot pour la suite de nos aventures a Benares.




Version "les bronzes" (cherchez Balasko sur les photos...)

05:09, 25/07/2007 .. 9 commentaires .. Lien

 le 23 juillet

Comme vous pouvez le voir sur les photos, Steph a troque son tee-shirt canari contre un chameau (chamelier inclu of course...). D'ailleurs nous ne savons toujours pas si elle continue le voyage avec nous ou si elle prefere rester aupres de l'un de ses nombreux pretendants :

Programme intense aujourd'hui : balade en chameau, coucher de soleil sur les dunes (chouette meme si c'est loin de valoir le Sahara), repas berce par la douce voix et les tambours du groupe folklorique du coin. Bref, vous l'aurez compris, journee 100% club Med les pieds dans le sable, luxe en moins. La nuit a la belle etoile dans le desert restera malgre tout inoubliable : sommiers, matelas et couettes apportes sur place par nos chameliers !

L'impact du tourisme

J'en viens certains jours a me demander s'il est souhaitable de continuer a faire du tourisme vu l'importance de ses effets nefastes sur l'environnement local et sur les gens. Bel exemple aujourd'hui : une bonne dizaine de groupes de touristes comme nous assistent au coucher du soleil depuis une dune a peine grande comme celle du Pila, heureusement que nous sommes en basse saison... Le sol est jonche de detritus ; en effet plutot que d'aller a l'ecole, les gamins du coin preferent vendre aux touristes bouteilles de coca et paquets de chips que l'on retrouve donc par terre au cote de megots et vieux paquets de cigarettes. Pire encore dans toutes les villes un temps soit peu touristiques nombreux enfants passent leurs journees a quemander et n'ont d'autres mots a la bouche que "hello pen", "hello shampoo", "hello chocolate" pour aller ensuite les revendre contre quelques roupies. Est-ce que l'impact positif (apport de devises, developpement economique du pays...) contrebalance tout ceci ?




La vie de Nabab...

07:07, 20/07/2007 .. 6 commentaires .. Lien

Le 20 juillet a Bikaner 

Ca y est nous avons recupere maman et Nanou.

Apres une premiere nuit a Delhi au milieu des cancrelats histoire de les mettre dans l'ambiance, nous avons finalement opte pour davantage de luxe. Voiture avec chauffeur, logement en haveli (anciennes demeures des riches marchands rasjpoutes), un rien kitch mais chic, hotel avec piscine, bref la vie de nabab.

Au programme : marches typiques, temples et magnifiques palais quoiqu'un peu decrepis, tout ceci en pleine canicule (44 degres, 48 pour les marseillais...).
[Steph] Je dois tirer du cote de Marseille, en plus c'est le chauffeur qui nous l'a dit !

Desolees pas de photos cette fois ci, vieux P1 windows 98 32 Mo de ram pour ceux a qui ca parle (vieil ordi pourri pour les autres). Pas de soucis elles arrivent des que possible.
A bientot




It's gonna be a bumpy ride !

09:39, 16/07/2007 .. 3 commentaires .. Lien

Le 15 juillet

Meme pas de courbatures au lever a 3.30 du mat... mais une serieuse gastro pour Anne. Dernier vomi (sorry les ames sensibles) avant d'aller prendre le bus (il y en aura d'autres pour rythmer les 12 heures de montagnes russes mega tape cul aux places du fond, le chauffeur n'a meme pas eu pitie du teint blafard de ma copine.

L'avantage d'etre a l'arriere du bus, c'est qu'on ne voit absolument pas la route, meme pas peur ; en plus, grace au Gelsenium de Martine, detendue la fille !

Pour notre derniere soiree dans les montagnes, nous avons bien involontairement atterri dans un petit village sur les hauteurs de Manali, qui nous prepare a l'ambiance de Katmanou... jolis les plans sur les balcons !

Retour ce soir a la civilisation. Prochaine etape Delhi et le Rajastan.
Bisous a tous et a bientot




Marchons, marchons, qu'un air tres pur degage nos poumons...

09:09, 16/07/2007 .. 3 commentaires .. Lien

Le 14 juillet

Haut les coeurs, depart pour le monastere de Komik et ses 4500 m d'altitude, toujours accompagnees de Pierre, Martine et Marie Anne.

Steph s'enthousiasme a la vue d'un yak dans un champ, certaine que c'est la premiere fois qu'elle en voit un en vrai, alors que les plateaux Tibetains chinois en regorgeaient... [infirmier !]

Les premiers a nous accueillir sont des moinillons sortant de l'ecole pour une recreation prolongee, ravis de cette visite impromptue. D'autant que l'instit tres hospitalier prend le temps de nous offrir le traditionnel chai, laissant les eleves livres a eux-meme dans la classe (vive le travail en autonomie). Longue seance photos pendant laquelle les enfants posent volontiers nous montrant fierement cahiers et ardoises.

Apres cette pause nous voila partis sacs aux dos, l'allure fiere et determinee, pour ce que le guide decrivait comme une balade tranquille accessible aux personnes agees. Bon en meme temps les vieux indiens ont peut-etre davantage le pied montagnard que nous ! Descente buccolique a travers champs avec sommets enneiges en arriere plan, entrecoupee de rencontres : paysans, moines s'adonnant a des rituels.

Je suis contente de moi, j'ai fait marcher l'economie locale en achetant pour quelques roupies 1 fossile d'amonite alors que nous constatons peu apres qu'il y en a plein la montagne !

Apres le passage d'un "petit" col (je commence a maudire le guide !) nous attaquons les choses serieuses, soit 1000 metres de denivele pour redescendre sur Kaza dans un paysage feerique de rocailles et pitons rocheux vertigineux. Mais pas dangereux bien entendu maman
Meme moi je suis d'accord, encore que...


Martine, Pierre et Marie Anne commencent a regretter leurs chaussures de rando. Les sandales dans les pierriers c'est pas le top.

Bien fatigues nous sommes ravis de retrouver a la guesthouse notre maintenant habituel "hot lemon ginger with honey", bien merite !

 




Spiti suite

03:57, 13/07/2007 .. 5 commentaires .. Lien

Le 12 juillet

Anne la perfide me laisse commencer, ben voyons facile aujourd'hui meme pas peur... enfin sauf a un moment ou le taxi s'est mis en tete de prendre un raccourci et a donc recule en plein virage au bord du ravin ! Au risque de passer pour la peureuse de base je l'avoue haut et fort : j'ai eu, une fois encore, la trouille !

[Anne] Et pourtant, la route etait nickel, on aurait presque dit que quelqu'un venait de balayer juste avant notre passage... et en fait (voir photo si on arrive enfin a faire marcher les ordi plutot peu cooperatifs ici).

Mais peut-etre faut-il commencer par le debut :

Aujourd'hui nous avons loue une jeep avec 3 belges fort sympathiques, rencontres dans le bus de Manali. Au programme visite de monasteres tibetains et somptueux paysages de montagne, plus un cours de geologie dispense avec passion par Marie Anne (une des 3 belges). Synclinaux, anticlinaux, terrasses fluviales et cones de dejections n'ont plus de secrets pour nous

Odile tu serais fiere de moi j'ai bien ecoute la maitresse et tu peux y aller pour l'interro a la rentree !!!

 

Le 13 juillet

Nous devenons tres organisees, des le saut du lit nous commandons notre petit-dejeuner. Il faut vous dire qu'ici la patience est le maitre mot quand on veut manger. Petit-dej commande a 7.30 ;  1/4 d'heure plus tard nous voyons notre cuisinier remonter de l'epicerie du coin avec le citron pour le the ; un peu apres avec les bananes et enfin avec le lait et les oeufs.  Il faut encore attendre 1 bonne heure pour avoir nos banana pancakes, notre porridge et les oeufs au plat... bons derniers. L'attente valait la peine nous nous sommes regalees, parees pour une nouvelle journee d'aventure.

Toujours accompagnees de nos 3 amis belges et de Tanzin, notre super chauffeur, nous dedions notre journee au festival de Cham, grande fete populaire pendant laquelle les moines du monastere sortent les costumes traditionnels et les masques pour une parade et des danses spirituelles. Tout ceci baignant dans une ambiance de carnaval.

 

 

Encore merci pour vos commentaires
et pour ceux qui semblent en douter je preciserais que je fais un effort et que je me tiens bien dans les transports je ferme juste les yeux tres fort !
A bientot a tous




Kaza, Spiti

05:59, 11/07/2007 .. 3 commentaires .. Lien

le 11 juillet 

Deja 4 jours d'Inde et toujours pas de tourista !

Aujourd'hui c'est moi qui prend la plume, je ne laisse pas la parole a Steph car elle va tout exagerer.

4.30 depart de Kaza pour un voyage aventure (extreme selon Steph). 12 heures de bus sur une route fort sympathique. Bon d'accord il y avait bien quelques precipices et eboulements mais pas de quoi foueter un chat. Pour les Pouzets vous vous souvenez la rando ? C'etait un peu pareil mais en bus...

La je prends la plume et en matiere de chats je dirais que les routes chinoises (et pas mal d'entre vous en ont entendu parler !) c'etait du pipi de chat. La route moi je ne trouve meme pas les mots pour la qualifier, c'est pour dire... et non je n'exagere pas ! Pour ceux qui sont en contact avec mes parents ne leur parlez pas de ca vous connaissez maman Bucci...

Bon, Steph a des racines mediterraneennes comme vous les savez il n'y a qu'a voir les photos elles parlent d'elles-memes... Maman, ne t'inquiete pas tu sais que je ne ferais jamais rien d'imprudent.

Bref nos emotions passees nous profitons pleinement du Spiti dont les paysages sont merveilleux, dignes des plus belles cartes postales.

La suite (et si possible plein  de photos) au prochain episode.

Merci a tous pour vos commentaires, ca nous a fait super plaisir.

 Ps les photos ne passent pas desolees ca sera pour la prochaine fois




On y est

03:31, 9/07/2007 .. 4 commentaires .. Lien

 

Enfin le temps de se poser deux minutes. Vous allez pas le croire mais a Delhi pas un cafe internet ouvert, forcement c'etait dimanche. Mais ce n'est pas parce que nous n'avons pas ecrit que nous n'avions rien a raconter.

L'arrivee a Delhi fut assez fidele au paragraphe "arnaques a eviter" du Lonely Planet, et d'ailleurs nous n'en avons pas manque une seule !

Le 7 juillet

21.30 atterissage a Delhi

22.30 un premier chauffeur nous harponne et nous assure que le numero de son taxi correspond bien au numero de notre taxi pre paye : pour sur il est ecrit "2007" sur sa plaque d'immatriculation, comme a la rubrique "date" de notre ticket... Naives, les filles, mais pas totalement connes (euh encore que... attendez la suite !)
Finalement nous trouvons le stand des taxis officiels et embarquons pour quelques heures d'aventure, pourtant sures de notre fait, l'hotel etant reserve.

23.30 le chauffeur pretexte s'etre perdu

23.45 il s'arrete pour demander son chemin dans une agence de voyage

00.00 La on nous propose de telephoner a notre hotel pour en connaitre l'adresse precise, dans l'unique but altruiste de nous aider bien entendu ! Bien evidemment manque de chance notre hotel ne peut plus nous accueillir. On nous propose donc un hotel a 250 euros...!

0.15 Devant notre manque d'enthousiasme on essaye alors de nous vendre un billet pas cher pour Srinagar au Cachemir, il faut bien remplir les bus pour les destinations peu allechantes.

0.30 Toujours aussi peu d'enthousiasme de notre part, on nous prete gracieusement le telephone pour appeler d'autres guest houses, evidemment tout est plein. Forcement c'est la mousson et toute l'Inde est venue se loger a Delhi [fin du mode ironique]

1.00 pause pipi dans la rue sous surveillance de notre garde du corps et de quelques chiens errants

1.15 impossible de prendre ni bus ni train tout est plein plus de places. L'Inde voyage aussi beaucoup...

1.30 Un taxi peu nous amener a la destination de notre choix pour un super prix d'ami... a peine 10 fois le prix du bus !

2.00 Pour eviter de se faire avoir et fatiguees de parlementer nous reprenons finalement un taxi pour trouver (euh chercher) un hotel par nous meme.

3.00 A bout de force et de volonte nous finissons par ceder et aller la ou ils voulaient apparemment nous amener des le debut.
Resultat des courses un hotel tres moyen paye -vous n'allez pas le croire, nous n'en revenons pas encore nous meme- 70 euros la chambre !

Le 8 juillet

Moment de faiblesse passe plus une nuit de sommeil changent la donne. Nous refusons la nouvelle agence touristique, nous plantons le taxi qui ne voulait pas nous amener a la gare et nous debrouillons par nous meme. Le miracle se produit : les places dans le bus se sont liberees, la mousson dans cette partie du pays semble s'etre evaporee et nous sommes comme prevu a Manali (au pied des montagnes de l'Himachal Pradesh) apres 16 heures de bus climatise grand confort.

Demain direction le Spiti, ses gompa tibetaines et ses sommets a 6000

Nous esperons que vous allez tous bien, a bientot




Pas encore parties

01:48, 4/07/2007 .. 9 commentaires .. Lien

Bienvenue dans notre blog. Notre but est de vous faire partager notre voyage en Inde et au Népal, et de vous donner qqs nouvelles de temps à autre. Départ samedi 7 juillet au matin. N'hésitez pas à laisser des commentaires. A bientôt. Anne.




Qui sommes-nous ?

Accueil
Qui sommes-nous ?
Archives
Album photos

Menu


Rubriques


Derniers articles

C'est la fin !
Il pleut, il pleut bergere !
Ca y est nous y sommes
Benares et le Gange
De retour dans le circuit